Contact :
Jan FLAAM
coustets@orange.fr
05 62 31 70 83

Abeilles en danger

LES ABEILLES... DES POLLINISATRICES EN DANGER

« Si les abeilles venaient à disparaître,
l'homme n'aurait plus que quatre
années devant lui. Sans abeilles, plus
de pollinisation, plus de plantes, plus
d'animaux, plus d'hommes ».

Albert Einstein

Les abeilles sont réellement en danger, ce n'est pas une vue de l'esprit ou un vent de catastrophisme qui souffle exagérément... Ces pollinisatrices sont essentielles à notre survie, mais entend on bien le message ??

Voici un exemple de ce qui pourrait arriver si l'on n'y prend pas garde. Sur cette vidéo vous verrez comment dans une région de Chine, productrice de poires, la disparition des abeilles exterminées par de trop abondantes diffusion de pesticides a réduit en esclavage ces agriculteurs d'un autre âge...


Le silence des abeilles par AMAPD

Visionner la vidéo du national geographic : le silence des abeilles 


Le varroa

Cliquez pour agrandir l'image > C'est une sorte de « tique » qui se développe dans le couvain (larves d'abeilles), bien plus vite que les abeilles, et qui envahit la ruche et ‘'squatte'' l'abeille elle-même en l'affaiblissant. Si rien n'est fait la ruche finit par mourir. L'apiculteur a un rôle de veilleur et de soigneur. Il existe des produits chimiques (insecticides) mais ils laissent des résidus et donc contaminent la cire et le miel avec pour résultat de tuer et affaiblir des générations d'abeille. Pour notre part nous tentons de les débarrasser par des moyens non conventionnels et non chimiques. Cela est donc plus long et demande plus de travail et de surveillance.

Le frelon asiatique

Cliquez pour agrandir l'image> Le « Vespa velutina nigrithorax » a débarqué dans des poteries venant d'Asie sur le port de Bordeaux… depuis il est en train d'envahir la France et l'Europe. Il est friand des abeilles et vole en « stationnaire » devant les ruches et les attrapent donc en vol pour les déguster. Si rien n'est fait, une ruche de 60 000 abeilles peut être décimée en 10/15 jours ! Des pièges simples peuvent atteindre et détruire surtout les reines, au printemps et en automne, car elles seules survivent en hiver pour reconstituer un nid et de nouveaux frelons à la belle saison. De nouvelles techniques sont en cours d'élaboration pour repérer et détruire les nids mais par manque de moyen elles ne verront peut-être pas le jour….

Les pesticides

Cliquez pour agrandir l'image> Utilisés intensivement détruisent la biodiversité et les abeilles n'y échappent pas. Chaque année des milliers d'abeilles meurent. Pesticides = pulvérisation et désherbants, sans oublier les graines enrobées et les OGM, plus pernicieux car ils diffusent le produit toxique pendant toute la durée de la vie de la plante ! En tant que particuliers nous nous devons de les utiliser le moins possible. Des alternatives naturelles existent : purins (ortie, fougère, prêle…), coccinelles, rotations de culture, engrais verts, association de plantes, favoriser les hérissons, crapauds, oiseaux…cultures non intensives voire bio, sélection de variétés résistantes... 

Les ondes électromagnétiques

Cliquez pour agrandir l'imageLes abeilles ont une magnétite dans différents endroits du corps (aimants) qui leur sert de boussole pour s'orienter et retrouver leur ruche. Si une antenne relais (wimax, wifi, téléphonie mobile) se trouve sur leur chemin et qu'elles passent trop près, elles meurent ou elles perdent, au sens littéral du terme, le sens de l'orientation et ne peuvent plus rentrer chez elles. Les ruches situées à quelques 100aines de mètres d'une antenne sont rapidement désertées ou décimées.
Et tous les autres...
Sans rentrer dans les détails, il y a bien d'autres facteurs et ennemis destructeurs d'abeilles : des virus, des bactéries etc...


Site hébergé par AMEN, édité par Jan FLAAM
Tous droits réservés sur textes et photos - Copyright © 2011

Contactez l'auteur à coustets@orange.fr
Mise à jour mardi 1 novembre 2016